Les fermes d’Espoir
Les fermes
d’Espoir
Bouton menu
Les Fermes d’Espoir

Parole de fermier : Anis

"Je m’appelle Anis, j’ai 21ans et je suis là parce que j’ai fait quelques bêtises. J’ai choisis la ferme de la Butte Pinson pour faire mes 140h de TIG suite aux conseils de ma SPIP et de certaines connaissances qui ont également fait leur peine ici. Dans la vie, je suis en intérim et souvent je fais le marché avec mon voisin. J’ai aussi des diplômes dans la fibre optique et dans la plomberie.

Je pensais que travailler ici allait être compliqué mais finalement c’est vraiment « à la cool ». On nourrit les animaux, on ne se prend pas trop la tête, on s’en sort bien quoi. Je me suis vite senti intégré car les gens mettent à l’aise, ça blague, ça rigole. Quand je travaille à la ferme, je me sens détendu alors qu’à la base je suis quelqu’un d’assez stressé et nerveux.

Ici, j’ai appris à nourrir et à promener des moutons par exemple. C’est ce qui m’a le plus plu, le pâturage, c’est une satisfaction. Ça fait plaisir de les voir brouter, ça se voit qu’ils sont bien. Et les agneaux c’est super mignon, j’aime beaucoup leur donner le biberon. J’ai aussi construit des enclos à Gonesse, installé des poteaux, des clôtures... J’ai fait de la récupération d’invendus alimentaires dans des supermarchés et dans une association du coin. On y va une ou deux fois par semaine et on récupère de la nourriture invendue pour la donner aux animaux.
Si je devais décrire mon expérience en trois mots je dirais que c’est “une belle punition”.